Comment faire transporter sa moto ?

transporter sa moto

Déplacer une moto sans que le moteur tourne est nécessaire dans certains cas. Le plus souvent, les adeptes des sports mécaniques doivent amener leur engin sur les circuits avant les épreuves et les compétitions. Il en va de même des personnes qui prévoient de voyager loin et d’utiliser leur monture une fois sur place. Les nouveaux propriétaires qui viennent d’acheter leurs deux-roues dans une autre localité peuvent également avoir besoin de le déplacer pour ne pas avoir à parcourir des kilomètres avec. La panne est une autre raison pour laquelle les gens veulent trouver un moyen de l’emmener au garage. Peu importe leur motivation et la situation, de nombreuses solutions existent.

Transporter sa monture sur une remorque

Le moyen le moins coûteux pour faire transporter sa moto est l’utilisation d’une remorque. En réalité, il s’agit d’une sorte de plateau à fixer sur la voiture, que cette dernière va tracter. Le choix doit être adapté aux véhicules à emmener, raison pour laquelle il faut tenir compte de leur PTC (poids total du chargement). À vide, cette remorque ne pèse généralement que 50 kg, mais le modèle à se procurer doit pouvoir supporter l’engin placé dessus. Pour les roadsters 600 ou les GT, les plateaux abordables ne tiennent pas, car leur PTC est limité. Par conséquent, il convient de bien s’informer avant d’en acheter.
L’acquisition est recommandée pour les motards qui se déplacent fréquemment et qui doivent amener leur engin avec eux. Dans ce contexte, les modèles équipés de deux rails sont parfaits, surtout si les deux-roues ont un PTAC (poids total autorisé du chargement) de 750 kg. Les designs mis en avant sur le marché par les fabricants sont nombreux qu’il suffit de bien sélectionner celui qui correspond aux attentes. En effet, des modèles couverts avec un toit existent aussi afin de préserver le véhicule en cas d’intempéries.
Toutefois, si l’utilisation de la remorque n’est prévue qu’une seule fois, la solution idéale pour ne pas investir dans l’acquisition d’un plateau valant cher est la location. Des enseignes proposent ce type de produit, tout comme des particuliers peuvent mettre leur remorque à la disposition des usagers.
Le PTAC des remorques est régi par la loi, mais aucune législation ne parle particulièrement des plateaux porte-moto. Il est ainsi préférable de respecter les limitations afin d’éviter les problèmes. Normalement, le conducteur de la voiture doit avoir un permis B pour pouvoir tracter un plateau de ce type. Néanmoins, le PTAC de monture et de la remorque ne doit pas dépasser 750 kg. Dans le cas contraire, il faut veiller à ce que le PTC du plateau chargé soit inférieur au poids à vide de la voiture qui va le tracter. Aussi, l’ensemble ne doit pas aller au-delà de 3,5 tonnes. Du moment où ces charges sont respectées, le conducteur n’aura aucun problème à déplacer l’engin par tractation.

Louer le service d’un professionnel du transport de véhicules

L’autre option pour déplacer un deux-roues d’un endroit à un autre est le recours au service des professionnels de transport de véhicules de ce genre, comme disposeo.com. Leurs prestations sont fiables et rapides, les engins sont bien sécurisés compte tenu de leur expertise et de la performance des matériels qu’ils utilisent. En effet, ces professionnels de convoyage assurent la préservation des montures transportées puisqu’ils disposent d’un socle fabriqué justement pour ce genre de véhicule. Certaines entreprises les mettent dans des fourgons dotés d’une fermeture résistante. Les deux-roues sont installés debout sur des sabots et tenus solidement avec des sangles. Un état des lieux est effectué avec le départ pour que les propriétaires et le chauffeur puissent voir de visu le véhicule. À l’arrivée, une vérification et une comparaison avec les éléments recensés au début sont réalisées.
Les transporteurs suggèrent différentes formules, les usagers peuvent y dénicher des offres attractives. Habituellement, le tarif est évalué en fonction de la distance à parcourir, sans que le modèle du deux-roues ne soit pris en compte. Normalement, une assurance est incluse dans le contrat. Mais le mieux est de contacter l’entreprise pour vous renseigner sur les transports spéciaux de matériel et les différentes conditions y afférentes.
Les usagers qui optent pour cette option doivent préparer leur engin avant le départ. Dans ce cadre, il faut :

  • vider le réservoir ;
  • désactiver les alarmes ;
  • débloquer les roues et le guidon ;
  • garder les papiers et les clés de la monture avec soi ;
  • envoyer le top-case et les accessoires autrement.

Envoyer l’engin par train

Le train est une option pratique pour le transport de véhicules comme les deux-roues. Un service destiné à cet effet est mis en place et permet au propriétaire de voyager en même temps avec sa monture. Dans le cas où ce dernier ne voudrait pas prendre le train, il est toujours possible de louer le service du personnel pour se charger du véhicule. Il est préférable de s’informer auprès des responsables pour avoir les détails.


Transport frigorifique : comment ne pas rompre la chaîne du froid ?
Comment organiser son déménagement de façon efficace ?